5, rue de l'Ancienne Comédie

Est-ce le fantôme d’Alphonse-Louis Constant, ancien prêtre défroqué, plus connu sous le nom d’Eliphas Lévi, qui traîne ici la nuit ? Toujours est-il que ce magicien, disciple du grand Wronski, naquit là le 11 février 1810 dans cette maison où il écrivit ses traités occultes : "Dogme et rituel de haute magie" ou encore "la Clef des Grands Mystères".

Notez que ce pourrait tout aussi bien être le spectre de Cambacérès qui vécut là entre 1795 et 1800 ! Le second Consul qui dut fuir la France en 1815 après avoir soutenu à tour de rôle la Révolution et Napoléon résida dans cet immeuble suffisamment de temps pour y laisser lui aussi son empreinte.

Baudouin Eschapasse

 
  Informations et commentaires à infos@chroniques-nomades.org
Copyright 1997-2002 - Chroniques Nomades